Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 19:23

 Capture d’écran 2014-02-28 à 00.24.12                                                                                                                  Un film chorégraphique, proche de la comédie musicale, une histoire simple, pour tout public. Le moteur de l'action : un propos solide sur le métissage, à la fois historique et contemporain, allègrement soutenu par des danseurs internationalement reconnus.

      La politologue Françoise Vergès en battle avec Aurélien Desclozeaux, Yoshie, Vusi Mdoyi, Hiro, Pacdjine !

Trailer    click  https://vimeo.com/94651571

      Final-Blog-1.jpg

  • Synopsis     

L'histoire d'un métis à la peau claire qui cherche sa voie dans le brouillard. et choisit l'impossible : vivre dans un monde lisse et blanc. Une négation, un choix illusoire perturbé par l'existence d'un monde réel, plein de couleurs, et qui finira par s'imposer grâce à une jeune fille métisse elle aussi. Elle le réconciliera  avec la couleur, et lui permettra de regarder le noir en face. Il est enfin lui-même dans un monde en vie et en couleur. 

Je vais me fondre dans le monde blanc... "

        snow-10-copie-2.jpg   Yoshie blog 2                                   duo-Vusi-Blog-1.pngFinal-Blog.png

        Capture d’écran 2012-10-09 à 16.48.26-copie-1 Françoise Vergès se mêle aux danseurs. Ses mots : 

"Métis c'est d'abord un tissage, mélange de coton et de lin. Puis survient la déchirure de la traite, de l'esclavage et de la colonisation. Et le sang, rouge, prend alors une couleur. Il devient noir, il devient blanc. Une ligne de couleur s'installe du plus foncé au plus clair. La couleur noire ? Couleur de la servitude, de la laideur, de la barbarie. La couleur blanche? Couleur de la beauté, de la liberté, de la civilisation. Mais alors que faire du métis, fruit viol des femmes noires par les hommes blancs ? Est-il noir, est-il blanc ? Cette inquiétante étrangeté trouble l'ordre racial. Au début du 20ème siècle la psychiatrie coloniale en fait un être nécessairement déséquilibré. Cinéma et littérature coloniale sont hantés par cette figure tragique, car ce qui trouble le plus l'ordre racial et colonial c'est que le métis puisse passer pour blanc. Comment identifier cette goutte de sang noir qui fait du métis une personne dite de couleur.

La nuit loin du regard des esclavagistes et des colonisateurs des rites rendent hommage aux ancêtres. Et ces femmes et ces hommes disent: «Nous resterons debout, nous serons libres, et de ce choc brutal entre cultures, entre langues, entre musiques, entre croyances nous créerons des cultures hybrides, créoles, métisses

Nous sommes les héritiers des chants de désespoir et d'exil, comme des chants d'espoir et de liberté. Des danses de la mort comme des danses de la vie. Nous sommes riches de ces cultures inattendues.

Il y a eu la capture, la terreur, la déportation, la dévastation des terres colonisées, et dans cette sombre et longue nuit de l'exil, pendant les siècles de fer et de sang, les chants de liberté s'élèvent des cales des bateaux négriers, des champs de canne et des champs de coton.

Mais alors que faire du métis ? Est-il noir, est-il blanc ?

Nous sommes les héritiers de ces histoires. Nous sommes riches de ces cultures inattendues. Nous sommes ces êtres imprévisibles." 

In English : Métis first referred to a fabric, a cotton and linen blend. The trauma of slave trade, slavery and colonization ruptured the fabric. Blood, which is red, acquired a new colour, it became “black” or “white.” A colour line was created. “Black” was associated with servitude, ugliness, barbarism. “White” with beauty, freedom, civilization. What colour was the métis, the child of rape of black women by white men? Was he or she black? Was he or she white? He or she was an uncanny being who baffled the racial order. In the 20th century, colonial psychiatry argued that the métis could only be an unstable being. Colonial cinema and literature have been haunted by this tragic figure, because the colonial order fears that the métis could “pass” as white. It is obsessed by the politics of blood, by the existence of a drop of blood that would confirm the identity of the métis as “coloured.” At night, far from the gaze of slave owners and colonizers, rituals celebrated the ancestors. Women and men claimed: “We will stand up, we will be free, and from this brutal encounter between cultures, languages, music, and beliefs, we will create hybrid, creole, and mixed cultures.”We are the heirs of despair and exile songs but also of the songs of freedom and hope. The heirs of mourning dances as well as of dances celebrating life. We have been enriched by unexpected cultures.There came the capture, the deportation, the devastation of colonized territories, and during this dark night of exile, during the centuries of iron and blood, the songs of freedom have been heard in the holds of slave ships, in the sugar and cotton fields.Is the metis Black ? White? We are the heirs of this history. We are the heirs of its unexpected cultures. We are unforeseeable beings. 

Production: DJAB, avec le soutien du Fonds Images de la Diversité ACSÉ-CNC, de l'Ambassade des États-Unis d'Amérique, de Madame la Sénatrice Esther Benbassa, en partenariat avec Diff'rent news

Tourné au WIP Villette Réalisation: Marie Vanaret Direction chorégraphique: Aurélien Desclozeaux 

Les danseurs: Aurélien Desclozeaux, Yoshie, Vusi Mdoyi, Hiro, Pacdjine Textes: Françoise Vergès 

Directrice de la photographie: Sara Cornu 

Prise de son: Sophie Laloy, Isabelle Sers  Montage: Françoise Tubaut  Étalonnage: Yannig Willmann 

Création sonore,mixage: Vincent Pateau  Générique,graphisme: Michela Franzoso  Oeuvres: Alexis Peskine

Extrait: Trick Baby,Iceberg Slim Éditions de l'Olivier/Canongate

Musique: Stravinsky, Siouxsie and the Banshees, Creatures  Conseiller musical: Marc Cheb Sun

Numérique HD  Durée :14'19"     Format : 16/9      Son : stéréo

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Vanaret
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marie Vanaret
  • Le blog de Marie Vanaret
  • : Marie Vanaret, réalisatrice
  • Contact

Recherche

Liens